Parcourir

Le guide ultime du travail à distance

The ultimate guide to remote working

.

Qu’est-ce que le travail à distance? 

Le travail à distance s’applique à une personne qui travaille depuis un lieu autre qu’un bureau traditionnel. Il englobe plusieurs types de travailleurs, notamment les pigistes, les nomades numériques, les entrepreneurs et les employés à distance.

Ce concept s’applique aussi à différentes situations, qu’il s’agisse d’un employé qui ne travaille que quelques jours à l’extérieur du bureau ou de quelqu’un qui ne met jamais les pieds sur un lieu de travail traditionnel. Une entreprise peut n’employer que des travailleurs à distance, aussi appelés télétravailleurs, tandis qu’une autre peut simplement offrir une certaine flexibilité à ses employés en ce qui concerne le lieu où ils souhaitent travailler et à quelle fréquence.

Bien que les travailleurs à distance aient la possibilité de travailler (presque) partout, une étude menée par Buffer montre que 80 % d’entre eux travaillent principalement à partir de la maison. Les autres options comprennent les espaces de travail partagés, les cafés et les bibliothèques. Le concept de « tiers-lieu » est aussi en plein essor : un endroit, autre que le bureau et leur espace de travail principal, où les travailleurs à distance passent un temps considérable.

Si le terme « travail à domicile » ne s’applique qu’à un travailleur qui – oui, vous l’aurez deviné – travaille à partir de la maison, la définition du travail à distance est aussi utilisée pour les termes télétravail, espace flexible et travail mobile. 

.


Est-ce que le travail à distance est la nouvelle normalité?

Depuis plus de 10 ans, la popularité du travail à distance est à la hausse. Le nombre de personnes qui font du télétravail au moins une fois par semaine a augmenté de 400 % depuis 2010. Selon 72 % des professionnels en gestion des talents sondés par LinkedIn, la flexibilité du travail, qui comprend le travail à distance, sera l’avenir des ressources humaines et du recrutement. Et près de 70 % des milléniaux échangeraient d’autres avantages contre un lieu de travail flexible.

Les données mentionnées plus haut ont été recueillies avant l’épidémie de coronavirus. Par conséquent, nous nous attendons à ce que ces chiffres augmentent de façon exponentielle cette année, puisque les gens n’ont eu d’autre choix que de s’adapter au travail à domicile. L’université de Chicago a constaté que 37 % des emplois aux États-Unis peuvent être exercés entièrement à distance. S’il est vrai que cette pandémie a pu rendre la transition vers le télétravail cahoteuse (c’est le moins qu’on puisse dire!), beaucoup ont découvert ses avantages. Selon une étude menée par l'institut Gallup au début du mois d’avril 2020, près de 60 % des adultes sondés aux États-Unis aimeraient continuer à travailler à distance autant que possible, même une fois les restrictions de santé publique levées. L'équipe de Fingerprint for Success a étudié plus de 60 entreprises dans le monde entier pour voir quelle place le travail à distance prendrait après la COVID. Ils ont découvert que plus de 95 % des entreprises interrogées conserveront une forme de travail à distance même une fois la pandémie terminée.

.

Les avantages du travail à distance

Le travail à distance offre plusieurs avantages tant pour les employés que pour les employeurs.

Augmentation de la productivité

Un gros avantage du travail à distance est la capacité de se concentrer intensément sur une tâche donnée. Des recherches montrent que 77 % des travailleurs à distance estiment être plus productifs lorsqu’ils travaillent à partir de la maison, et 76 % préfèreraient éviter complètement le bureau s’ils doivent se concentrer sur un projet. Cette étude réalisée en 2015 a même révélé que les employés à distance d’une agence de voyages chinoise étaient 13 % plus efficaces que ceux travaillant au bureau.

Les interruptions au travail peuvent vous coûter jusqu’à 6 heures par jour. Si vous effectuez un travail ou une tâche qui exigent un niveau de concentration élevé, le travail à distance vous fera donc gagner du temps en limitant le nombre d'interruptions avec lesquelles vous devez composer pendant votre journée de travail.

Augmentation de la satisfaction au travail

La flexibilité au travail est de plus en plus importante pour les employés, rendant le travail à distance plus attrayant à la fois pour les employés actuels et pour les employés potentiels. Selon un sondage réalisé par Buffer, les deux principaux avantages du travail à distance sont la possibilité d’avoir un horaire flexible (32 %) et la possibilité de travailler n’importe où (26 %). À chaque heure supplémentaire passée à travailler à distance (jusqu’à 15 heures par semaine), la satisfaction au travail augmente. Des recherches effectuées par l’université du Michigan ont aussi montré une réduction du niveau de stress lié au travail. En conséquence, le taux de roulement du personnel diminue de plus de 50 %, comme le conclut un rapport de l’université Stanford.

Réduction des coûts pour les employés et les employeurs

Réduire le roulement du personnel permet aussi de réduire les coûts pour les employeurs, puisque le coût moyen de l’intégration d’un nouvel employé atteint près de 4 000 $ selon Deloitte. Cela pourrait aussi se traduire par une réduction des coûts immobiliers. Comme les employés travaillant à distance se font de plus en plus nombreux, les entreprises auront besoin de moins d’espace pour les accueillir. Dans un article publié par la Harvard Business School, le United States Patent and Trademark Office a estimé à plus de 38 millions de dollars les économies réalisées en 2015 en réduisant la taille de leurs locaux.

Les employés et les travailleurs à distance économisent aussi de l’argent grâce au travail à distance. En dépensant moins sur l’essence, le transport en commun et la garderie, les gens pourraient économiser en moyenne entre 2 000 $ et 6 500 $ par année selon Global Workplace Analytics. Il ne faut toutefois pas négliger les autres coûts que le travail à distance peut engendrer.

Pas de voyagement

Moins de temps de déplacement signifie plus de temps à passer en famille ou entre amis, et plus de temps pour s’entraîner ou pour s’adonner à de nouveaux passe-temps. Les embouteillages lors des déplacements en voiture pour le travail coûtent en moyenne 54 heures par année aux Américains, comme le révèle une analyse de la Texas A&M Transportation Institute effectuée en 2019. Le fait de ne pas avoir à se déplacer pour le travail est arrivé en troisième position dans le rapport de Buffer sur l'état du travail à distance, 21 % des répondants le citant comme le plus gros avantage du travail à distance.

Mieux pour l’environnement

Le fait de ne pas faire la navette entre la maison et le travail se traduit aussi par une réduction du nombre de véhicules qui consomment du pétrole et du diesel sur les routes. Global Workplace Analytics estime que les émissions de gaz à effet de serre liées aux déplacements en voiture pourraient être réduites de 51 millions de tonnes par an si tout le monde aux États-Unis commençait à travailler à partir de la maison la moitié du temps. Une diminution du trafic routier signifie aussi une diminution de l’usure des infrastructures, donc moins d’énergie nécessaire à leur entretien. De plus, les espaces de bureau font partie des quatrièmes plus grands contributeurs aux émissions de gaz à effet de serre. Si plus de personnes travaillent à distance, moins d’espace est nécessaire dans les bureaux. Enfin, bien qu’à plus petite échelle, le travail à distance encourage aussi le passage au numérique, réduisant du même coup l’utilisation de fournitures de bureau, comme le papier et les cartouches d’encre.

Sécurité et accessibilité accrues

La pandémie de coronavirus a prouvé que les bureaux peuvent favoriser la propagation des maladies contagieuses. Même lorsque la pandémie actuelle sera terminée, les gens seront plus enclins à travailler à distance lorsqu’ils développeront des symptômes de l’influenza ou d’autres maladies facilement transmissibles.

Le travail à distance offre également davantage de possibilités de carrière aux personnes handicapées. Certains besoins peuvent être difficiles à satisfaire dans un environnement de travail traditionnel, notamment les monte-escaliers, les régimes alimentaires prescrits par un médecin, la réduction du bruit ou de la lumière, etc. Le travail à distance permet à ces personnes de mieux contrôler leur lieu de travail afin qu’il soit adapté à leurs besoins. Tandis que l’âge de la retraite change constamment, le travail à distance peut aussi contribuer à garder les générations plus âgées plus longtemps sur le marché du travail

.



Les défis du travail à distance

Si de nouvelles solutions sont constamment développées pour y remédier, le travail à distance comporte tout de même des défis.

Mauvaise communication et manque de collaboration

Sans communication face à face, les interprétations peuvent être erronées. D’ailleurs, la collaboration et la communication arrivent en tête, avec la solitude, des plus grands défis auxquels les travailleurs à distance doivent faire face. Sans le langage corporel, il peut s’avérer difficile de faire passer le bon message. Et avec les nombreux canaux utilisés par les entreprises de nos jours, il est facile de passer à côté d’information importante. Les différents fuseaux horaires et les difficultés techniques ne font qu’ajouter aux problèmes de communication. Vous ne pouvez pas simplement vous lever, vous rendre au bureau de votre collègue et résoudre la situation. Tout prend plus de temps et s’avère moins évident, et tout le monde n’est pas nécessairement à l’aise avec les canaux de communication numériques.

La collaboration est aussi plus complexe entre travailleurs à distance. Des recherches montrent que les personnes qui travaillent physiquement proches les unes des autres, dans la même pièce ou dans le même bureau, ont tendance à résoudre les problèmes plus rapidement que les collaborateurs à distance. La créativité et l’innovation sont mieux nourries dans des bureaux qui favorisent la spontanéité et les interactions aléatoires plutôt que par télécommunication.

Solitude

Les interactions professionnelles représentent la plupart des interactions sociales que les gens ont pendant la semaine. Selon Buffer, 20 % des employés à distance citent la solitude comme étant leur plus grand défi lorsqu’ils font du télétravail. L’isolement social peut avoir des conséquences néfastes et, bien souvent, les vidéoconférences ne suffisent pas à remplacer les interactions en personne. Dans un sondage réalisé par CoSo Cloud, plus de la moitié des employés à distance ont déclaré se sentir déconnectés des employés au bureau. Les employés à distance doivent s’assurer que leurs besoins sociaux sont comblés ailleurs, ou envisager d’autres façons de les inclure dans leurs journées de travail.

La méfiance et les préjugés

La distance physique entre les travailleurs à distance et leur employeur crée des difficultés pour les deux parties. D’un côté, l’employeur peut manquer de confiance envers ses employés à distance, ce qui peut mener à de la micro gestion et à des relations malsaines, surtout si les mesures du rendement de l’entreprise ne sont pas claires.

De l’autre côté, les travailleurs à distance sont stigmatisés. Une étude réalisée par Jabra U.K. révèle que 55 % des employés de bureau pensent que le travail à distance alimente la méfiance. L’étude conclut que certains employés qui travaillent au bureau croient que les travailleurs à distance ne travaillent pas aussi fort qu’eux, mais aussi qu’ils effectuent souvent des tâches personnelles lorsqu’ils travaillent à domicile. Par conséquent, les travailleurs à distance sont souvent la cible de commérages au bureau.

Bien que ces chiffres risquent de changer maintenant que le travail à distance est de plus en plus courant, ce qui ne change pas, c’est l’invisibilité des travailleurs à distance. Comme ils ne sont pas physiquement au bureau, ils peuvent facilement être oubliés. Le NeuroLeadership Institute parle d’ailleurs d’un préjugé de la distance (distance bias). Les télétravailleurs doivent être conscients de la façon dont ils peuvent rester visibles pour avoir une influence au sein de l’entreprise et être consultés pour les décisions et les projets futurs.

Difficulté à fixer des limites

Si la flexibilité a ses avantages, il s’agit souvent d’une arme à deux tranchants. Tracer une ligne entre votre vie professionnelle et votre vie privée est déjà complexe, mais sans la séparation physique et psychologique d’un bureau traditionnel, l’exercice s’avère encore plus compliqué pour les travailleurs à distance, surtout ceux qui travaillent à partir de la maison.

Si le fait d’effectuer des tâches ménagères ou de vous occuper de vos enfants pendant votre journée de travail entrave votre productivité, au final, c’est souvent l’inverse qui se produit. Selon CoSo Cloud, 23 % des télétravailleurs travaillent plus longtemps qu’ils ne le feraient dans un bureau. Réussir à décrocher après le travail arrive en troisième position dans un sondage sur les principaux défis auxquels font face les travailleurs à distance, avec 18 % des répondants qui déclarent qu’il est très difficile d’établir des limites. Les travailleurs à distance sont ainsi plus à risque d’épuisement.

Effets néfastes sur la culture d’entreprise

Le fait de permettre une certaine souplesse a un effet positif sur la culture d’entreprise. Toutefois, en gérant une équipe à distance, il peut être difficile d’en faire la promotion et de s’assurer que tous se sentent inclus. La culture d’entreprise est essentielle à la motivation et à la rétention du personnel, car elle permet de relâcher les tensions, de développer des liens de confiance et une belle camaraderie, et de créer un environnement de travail plus humain. En raison de la distance physique, il est facile de négliger cet aspect. Les gens se sentent alors déconnectés et seuls, et la productivité et la collaboration peuvent en souffrir. Il existe cependant des façons de continuer à construire votre culture d’entreprise à distance.  




__




DEUXIÈME PARTIE : LE TRAVAIL À DISTANCE : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR 

.

Êtes-vous fait pour le travail à distance?

La première question que vous devez vous poser lorsque vous envisagez le travail à distance est la suivante : quels sont les défis que j’aurai à relever en faisant du travail à distance? Voici quelques éléments à prendre en compte :

1. À quel point êtes-vous discipliné et motivé?

En l’absence d’un horaire strict, de collègues qui travaillent autour de vous ou d’un gestionnaire qui s’assure que vous faites votre travail, il peut s’avérer difficile de respecter un horaire si vous manquez d’autodiscipline. Pour travailler à distance de façon efficace, vous devez être capable de vous motiver pour que le travail soit fait et de résister à la tentation de regarder la télévision, de faire du lavage ou d’aller jouer dehors avec vos enfants.

2. Êtes-vous capable de vous arrêter et de maintenir un équilibre sain entre votre vie professionnelle et votre vie privée?

Vous réussissez peut-être à éviter les distractions pendant votre journée de travail, mais arrivez-vous à éteindre votre ordinateur sur le coup de 17 heures? Les travailleurs à distance risquent de s’épuiser s’ils ne sont pas en mesure de décrocher du travail à la fin de la journée. Ne pas ramener de travail à la maison est plus facile à dire qu’à faire lorsque votre lieu de travail est aussi votre maison.

3. De quel niveau d’interaction sociale avez-vous besoin?

La solitude est l’un des pièges du travail à distance. Beaucoup d’entre nous ont besoin d’interaction avec des collègues pour se sentir épanouis à la fin de la journée. Bien que le télétravail puisse vous rendre plus productif en limitant les distractions de vos collègues, vous avez peut-être besoin de ces interactions pour rester actif et créatif.

4. Êtes-vous un bon communicateur?

Pour réussir le télétravail, vous devez être un communicateur habile et organisé. Sans le langage corporel pour transmettre vos intentions, vous devez vous assurer de faire passer l’information avec précision et sur le bon ton, par courriels et au téléphone. Devant la panoplie de nouvelles options de communication (textos, courriels, applis, etc.), vous devez être organisé pour ne pas passer à côté de détails importants.

5. Quels sont les coûts impliqués?

S’il est vrai que vous pourriez économiser sur les frais de déplacement, vous devez aussi tenir compte des dépenses liées au travail à distance. Vous travaillez à partir de la maison? Vous aurez besoin d’une connexion internet robuste et d’ un bon espace de travail à domicile. Vous prévoyez travailler dans un espace de travail partagé? Le coût d’un abonnement peut y être élevé. Selon un sondage réalisé par Buffer, environ 80 % des employeurs ne paient pas pour l’internet à domicile ni les frais encourus pour travailler dans un café, et 72 % ne paient pas l’abonnement à un espace de travail partagé ni les factures de cellulaire. Si vous êtes pigiste, ces frais peuvent être déductibles d’impôt. Si vous êtes un employé à distance, parlez-en à votre employeur pour savoir ce qu’il est prêt à payer.

Cela dit, l’adaptation au travail à distance est un processus et il s’agit d’une compétence que vous pouvez développer. De plus, vous n’êtes pas obligé de travailler à l’extérieur du bureau à temps plein : pensez au nombre de jours par semaine ou par mois qui pourrait vous convenir. Et si votre seule expérience de travail à distance a eu lieu pendant la pandémie de COVID-19, lisez cet article pour comprendre en quoi cette fois-ci pourrait être différente. Essayez-le, soyez patient envers vous-même et consultez nos conseils ci-dessous pour vous aider à faire la transition!

.


3 types de travailleurs à distance

Le travail à distance est un terme qui englobe plusieurs types de travailleurs. Examinons de plus près trois d’entre eux :

Les employés à distance

Les employés à distance sont des personnes qui sont embauchées, que ce soit à temps plein ou à temps partiel, dans une entreprise qui leur permet de travailler en dehors d’un bureau traditionnel. Selon l’entreprise, ces personnes peuvent travailler exclusivement à distance ou quelques jours par semaine ou par mois.

Si vous souhaitez travailler à distance, mais que votre employeur ne le permet pas encore, cliquez ici pour obtenir des conseils sur la manière de convaincre votre patron que le travail à distance peut être bénéfique pour vous comme pour lui!

Les pigistes

Les pigistes ne sont pas embauchés à temps plein ni même à temps partiel dans une entreprise. Ce sont des travailleurs autonomes qui exécutent des contrats pour différentes entreprises et organisations. Ils travaillent bien souvent sur de nombreux projets et pour le compte de différentes entreprises en même temps. Alors que les emplois de pigiste se trouvaient auparavant principalement dans des domaines créatifs, comme le graphisme et la photographie, l’industrie du travail est en train d’évoluer vers une main-d’œuvre contractuelle, ce qui signifie que de plus en plus d’emplois seront accessibles aux pigistes.

La nature de ce rôle implique une grande flexibilité. La plupart des pigistes ont la liberté de choisir où et quand ils travaillent, ce qui en fait des travailleurs à distance.

Les nomades numériques

Les nomades numériques sont des gens qui intègrent le travail dans leur style de vie nomade. Ils voyagent dans différentes villes et différents pays, logent dans des locations de courte durée et sont constamment en mouvement. Autrefois, les nomades numériques étaient principalement des pigistes, mais le marché du travail étant de plus en plus flexible et les logiciels de télécommunication plus fiables, les employés à distance peuvent aussi être des nomades numériques.

Combiner le voyage et le travail peut présenter des défis particuliers. Il faut par exemple savoir s’adapter au décalage horaire, veiller à avoir les bons visas et ne pas se laisser trop distraire par de nouveaux environnements. Des organisations comme Remote Year peuvent vous aider à devenir un nomade numérique. Doist a même créé un guide complet pour s’assurer que vous êtes prêt pour l’aventure. 
.


Quels types d’emplois et d’entreprises permettent le travail à distance?

Les types d’emplois qui peuvent être effectués à distance sont de plus en plus nombreux. Upwork prévoit que 73 % de toutes les divisions emploieront des travailleurs à distance d’ici 2028, comme indiqué dans leur Future Workforce Report. Les ventes, la programmation et le développement informatique, le service à la clientèle, la rédaction, la traduction et l’enseignement sont tous des domaines courants dans le monde du travail à distance. Même les médecins et les infirmières peuvent trouver des emplois en ligne.

En ce qui concerne les entreprises, Owl Lab identifie les 3 types suivants :

  • Les entreprises entièrement à distance : Elles n’ont pas de bureaux traditionnels et l’ensemble de leurs effectifs travaillent à distance.
  • Les entreprises hybrides : Elles offrent à la fois des options de travail à distance et au bureau, et les employés peuvent alterner entre les deux.
  • Les entreprises qui ne permettent pas le travail à distance : Le travail doit être entièrement effectué sur place, que ce soit dans un bureau ou un autre type de lieu de travail traditionnel. 
.


Où trouver un emploi à distance en ligne?

Vous êtes à la recherche d’un emploi et souhaitez essayer le travail à distance? Voici une liste de sites web qui peuvent vous aider à trouver celui qui vous convient :

  • We Work Remotely: Ce site renferme l’une des plus grosses banques d’offres d’emploi qui conviennent au travail à distance.
  • AngelList/Remote : AngelList est une plateforme pour les entreprises en démarrage qui aide à répertorier des emplois, dont 20 000 emplois à distance. À ce jour, elle a permis à 4 millions de travailleurs à distance de trouver le bon employeur.
  • Remotive : Un répertoire d’emplois dont la mission est d’aider les professionnels des technologies à passer au travail à distance.
  • Flexjobs : Avec plus de 50 catégories de carrières, FlexJobs offre une grande variété d’emplois à un large éventail de travailleurs à distance.
  • DynamiteJobs : Ce site web fait une partie du travail pour vous en triant les emplois qui correspondent à votre profil.
  • Upwork : Une plateforme pour les pigistes et ceux qui veulent les employer.
  • SolidGigs : Un service de messagerie qui vous envoie chaque semaine des listes de contrats à la pige directement dans votre boîte de réception.
  • Remote Year : Pour vous aider à trouver l’emploi à distance qui vous permet de voyager partout dans le monde.

Si vous souhaitez travailler avec une entreprise en particulier, vérifiez si elle figure dans le rapport "Fingerprint for Success" qui examine comment plus de 60 entreprises prévoient aborder le travail à distance après la pandémie.

.

Comment reconnaître les offres frauduleuses lors de la recherche d’un emploi à distance?

Malheureusement, la demande croissante pour le télétravail signifie aussi que des personnes malhonnêtes profitent de la situation. Entre 2015 et 2019, plus de 58 000 consommateurs ont porté plainte auprès de la Federal Trade Commission au sujet de fausses opportunités de travail à distance ou de démarrage d’entreprise. L’AARP conseille de rester à l’affût des signes suivants :

1. Une offre d’emploi prétend qu’aucune compétence ni expérience n’est requise.

2. Elle offre un salaire élevé pour peu ou pas de travail.

3. Une entreprise promet qu’une occasion d’affaires est infaillible et rapportera rapidement et facilement.

4. Vous devez payer d’avance pour une formation, des certifications, des répertoires ou du matériel.

Suivez ce lien pour obtenir plus d’information sur les opportunités de travail à distance frauduleuses.  





__




TROISIÈME PARTIE : S’ORGANISER POUR TRAVAILLER À DISTANCE

La pandémie de coronavirus a forcé beaucoup de gens à aménager un bureau de fortune dans leur maison afin de pouvoir travailler à distance. Cependant, si vous envisagez de travailler à distance à long terme, même si ce n’est que quelques jours par semaine ou par mois, il est essentiel de créer un espace de travail confortable et efficace.

.

Choisir un espace de travail

Lorsque vous adoptez le travail à distance, vous devez avoir accès à un espace de travail qui vous permet de vous concentrer sur le travail, et uniquement sur le travail. Si 80 % des télétravailleurs décident de travailler à domicile, vous pouvez aussi opter pour un espace de travail partagé, une bibliothèque, un café ou tout autre endroit calme où vous pourrez profiter d’une connexion internet fiable.

Avant d’aborder plus en détail l’aménagement d’un bureau à domicile, jetons un coup d’œil aux espaces de travail partagés, puisque leur demande augmente de façon exponentielle. D’ici 2020, on estime qu’il y aura près de 26 000 espaces de travail partagés dans le monde. Un espace de travail partagé, comme son nom l’indique, est un espace partagé par un certain nombre de professionnels aux profils variés, qu’il s’agisse de travailleurs à distance ou de petites entreprises en démarrage ayant besoin d’espace. On dit de ces espaces qu’ils aident les travailleurs à distance à surmonter plusieurs des défis auxquels ils sont confrontés, comme la solitude et le manque de collaboration. Ces espaces partagés encouragent aussi le réseautage et sont reconnus pour nourrir l’innovation et la créativité. Ils peuvent être coûteux, mais en plus des abonnements, plusieurs offrent des accès à la journée et organisent des événements portes ouvertes. Vous voulez en faire l’essai? Coworker est un excellent outil pour vous aider à trouver un de ces endroits près de chez vous.

.

Aménager un bureau ergonomique

S’assurer que vous pouvez travailler confortablement est une étape cruciale pour maintenir une relation saine avec le travail. Lorsque vous travaillez dans un bureau, vous avez peu de contrôle sur le type d’aménagement offert, tandis qu’en travaillant à domicile, vous pouvez créer un espace de travail optimal pour votre productivité et votre bien-être.

Tout d’abord, déterminez à quel endroit vous souhaitez aménager votre espace de travail. Si vous n’avez pas de bureau désigné dans votre maison, trouvez un coin tranquille où vous risquez le moins d’être interrompu. Si vous vivez au sein d’une maisonnée très animée, nous recommandons l’achat d’ un casque d’écoute à réduction du bruit de qualité pour pouvoir écouter des listes de lecture motivantes ou participer à des téléconférences sans être distrait.

Prochaine étape : le mobilier de bureau. Nous sommes, bien entendu, de grands partisans du mobilier de bureau ergonomique. Le fait de passer sa vie assis sur une chaise à un bureau a été lié à des risques sérieux pour la santé. Et comme vous ne vous levez plus pour assister à des réunions ou pour poser une question à votre collègue un étage plus haut, vous passez encore plus de temps assis sur votre chaise de bureau lorsque vous travaillez à partir de la maison, ce qui vous expose à un risque accru de développer ces problèmes de santé. Voici nos recommandations :

1. Bureau assis-debout : Si vous songez à investir dans un bureau de qualité, envisagez l’achat d’un bureau debout. Sa hauteur est ajustable pour s'adapter à votre taille et vous permettre d’alterner sans effort entre la position debout et la position assise tout au long de la journée, et ainsi prévenir les maux de dos et vous garder bien alerte. Si vous avez déjà un bureau, voici quelques trucs rapides pour le rendre plus ergonomique.

2. Chaise ergonomique : Même en travaillant à un bureau à hauteur ajustable, vous continuerez à passer la moitié de vos journées de travail assis sur votre chaise. Il est donc essentiel d’investir dans la qualité. Lors de l’achat d’une chaise de bureau ergonomique, plusieurs caractéristiques doivent être prises en compte. Voici un guide pour vous aider à choisir celle qui vous convient et pour vous convaincre que l’achat en vaut le coup! D’ici là, vous pouvez toujours ajuster celle que vous avez à la maison en suivant ces conseils.

3. Accessoires pour moniteur : Vous devez ensuite penser à protéger vos yeux, votre tête et votre cou. Pour une position de la colonne vertébrale la plus neutre possible, pensez à vous procurer un support à écran, une étagère de bureau ou un bras pour moniteur. Vous devriez peut-être aussi vous équiper d’un clavier indépendant, d’une souris ergonomique et d’un écran auxiliaire pour plus de confort. Si vous travaillez sur un ordinateur portable, lisez ces conseils et envisagez le recours à un support à portable. Ces accessoires préviendront non seulement les douleurs causées par une mauvaise posture, mais ils permettront également de dégager de l’espace sur votre bureau. Vous devez aussi tenir compte de votre source de lumière principale et vous assurer que vous êtes à environ un mètre et demi d'une source de lumière naturelle (ou toute autre source de lumière vive) et que votre écran est placé perpendiculairement à celle-ci.

4. Accessoires d’organisation et mobilier de rangement : Que nous en soyons conscients ou non, notre bureau finit inévitablement par être encombré, et les bureaux encombrés ne favorisent pas la productivité. Mettez donc de l’ordre dans vos papiers, stylos, livres et factures en vous assurant que votre bureau est doté d’un tiroir ou en investissant dans un caisson classeur. Si vous voulez aller encore plus loin, attaquez-vous aux nombreux câbles! Divers accessoires permettent de les dissimuler et de les gérer, comme les colonnettes de gestion des câbles ou les barres d'alimentation.

Après avoir tenu compte des bases pour l’aménagement de votre espace de travail, pensez à votre déco. Quelle couleur vous permet de rester éveillé et concentré? Quelle ambiance vous aiderait à vous détendre? Si vous aimez les huiles essentielles, ajoutez un diffuseur à votre espace. De notre côté, les plantes sont un gros atout, et nous en mettons partout dans nos bureaux! Si vous êtes à la recherche d’inspiration, nous avons créé un tableau Pinterest pour vous.

.

Technologie et sécurité

L’équipement technologique requis variera selon le type d’emploi : un ordinateur, des moniteurs, une caméra Web de haute qualité, un casque d’écoute doté d’un micro, des logiciels spécifiques, etc. Avant de dépenser votre argent, vérifiez auprès de votre employeur s’il est prêt à vous fournir l’équipement requis pour votre bureau à domicile. Pour les pigistes, renseignez-vous sur ce qui est déductible d’impôts. Vous devrez toutefois prendre en compte quelques éléments supplémentaires lors de l’aménagement de votre bureau à la maison :

Vitesse de l’internet

La vitesse du wifi dont vous avez besoin dépend de votre travail et du nombre de personnes qui utilisent l’internet dans votre maison. Voici quelques questions à vous poser, ainsi que les mégabits par seconde (Mbits/s) recommandés :

1. Combien de personnes ou d’appareils utiliseront votre wifi? 

1 à 2 appareils jusqu’à 25 Mbits/s
3 à 5 appareils 50 à 100 Mbits/s
5 appareils ou plus 150 à 200 Mbits/s


2. Pour quel type d’activité le wifi sera-t-il utilisé?

Envoi de courriels et utilisation des réseaux sociaux jusqu’à 25 Mbits/s
Utilisation de plateformes de messagerie instantanée et de vidéoconférence, et visionnement de vidéos haute définition ou 4K 50 à 100 Mbits/s
Téléchargement de fichiers volumineux 150 à 200 Mbits/s

Pour vérifier la vitesse de l’internet que vous avez actuellement, vous pouvez utiliser ce test de SpeedTest. Si votre internet est trop lent, la première chose à faire est de vous assurer que votre routeur est situé le plus près possible de votre bureau, tout en continuant à couvrir le reste de votre maison. Regardez ensuite de quelles façons vous pouvez renforcer votre signal wifi, et discutez-en avec votre fournisseur d’accès internet. 

* Si vous avez l’impression que seuls certains sites web sont lents, vérifiez sur Downdetector si le service que vous utilisez est en panne ou rencontre des problèmes.

Réseaux privés virtuels (RPV ou VPN) et accès aux fichiers de l’entreprise

Si vous êtes un employé travaillant pour une entreprise qui permet le travail à distance, il y a de fortes chances que l’entreprise dispose d’un moyen quelconque de connecter son personnel à distance à ses serveurs. Le plus courant est un RPV ou un réseau privé virtuel. Installé sur votre ordinateur, il crée un tunnel crypté entre l’endroit où vous choisissez de travailler et le réseau de travail du bureau, vous permettant ainsi d’accéder à vos fichiers comme si vous étiez physiquement au bureau. De plus, un RPV renforce votre sécurité en empêchant les pirates informatiques d’accéder à votre travail ou aux données de votre entreprise. Discutez-en avec le service informatique de l’entreprise ou l’administrateur de bureau pour en installer un sur votre ordinateur.

Sécurité

Un RPV ne suffit pas pour travailler à distance en toute sécurité. Selon une étude menée par Get App, moins de la moitié des employés à distance reçoivent une formation adéquate en matière de sécurité internet, même s’ils manipulent souvent des données commerciales confidentielles. Cette liste de contrôle pour la sécurité publiée par Todoist vous aidera à crypter tous vos appareils, vous expliquera pourquoi vous devez mettre à jour vos logiciels, vous en apprendra davantage sur la gestion des mots de passe, et plus encore. Cette étape n’est pas à prendre à la légère, puisque les pirates informatiques attaquent en moyenne toutes les 39 secondes selon une étude réalisée par l’université du Maryland.

Pour terminer, quelques conseils sur la technologie lorsque vous travaillez à distance. Tout d’abord, ayez toujours un plan B! La technologie flanche aux moments les plus malheureux. Ayez donc toujours un deuxième, voire un troisième appareil à portée de main, par exemple un téléphone ou une tablette, surtout si vous avez des échéances à respecter ou une réunion importante. Et sachez où aller si vous perdez votre connexion internet ou en cas de panne de courant. Une bibliothèque près de la maison? Le café du coin? Un ami ou un voisin de confiance? Soyez prêt au cas où quelque chose tournerait mal pendant votre journée de travail.

Deuxièmement, maintenez une séparation entre votre utilisation d’internet à des fins personnelles et professionnelles. Lorsque vous travaillez à distance, il est facile d’oublier de faire la distinction entre le travail et les loisirs, mais vous ne voulez pas que vos collègues de travail voient ce que vous magasinez en ligne ni ce que vous regardez lors d’une pause au beau milieu d’une présentation en mode partage d’écran. Envisagez donc d’avoir deux ordinateurs ou, si votre ordinateur le permet, de créer des profils distincts pour le travail et pour le reste. Ceci permettra également de limiter les distractions et vous aidera à ne pas mélanger votre vie professionnelle et votre vie privée.

.

Applis, plateformes et logiciels

Pour pouvoir communiquer efficacement, faire le suivi des échéances et des réunions, et être productif tout en travaillant à distance, il faut s’organiser dès le départ. Et pour vous aider, il existe une foule d’applications! Ci-dessous, nous avons répertorié des outils pour la productivité, la gestion des projets et du temps, la communication et le partage de fichiers. Avec la panoplie d’options offertes sur le marché, vous devrez peut-être faire quelques essais pour trouver celles qui vous conviennent.

Outils de productivité

  • Bureau à distance Chrome : Facile à installer, Bureau à distance Chrome vous permet d’accéder à votre ordinateur à partir de votre téléphone, de votre tablette ou d’un autre ordinateur.
  • Serene : Une application à télécharger sur votre ordinateur (macOS seulement, pour le moment) qui vous aide à planifier votre journée et à bloquer les distractions et les notifications.
  • Zapier : Zapier crée des connections entre vos applications et automatise le flux de travail en communiquant l’information entre celles-ci. Elle vous permet de gagner du temps en s’occupant des tâches ennuyeuses et répétitives pour vous.
  • Technique Pomodoro : Cette technique vous aide à prendre de petites pauses entre les périodes de concentration pour vous garder motivé et productif toute la journée. Parmi les nombreuses applications qui recréent la minuterie nécessaire à la technique Pomodoro, nous aimons particulièrement celle de Be Focused.
  • Evernote : Un système de prise de notes facile à utiliser et organisé, accessible partout.


Outils d’organisation

Gestion de projets
  • Monday: Vous pouvez suivre et gérer des projets et des tâches grâce à Monday, qui vous permet de planifier plusieurs projets, de gérer les tâches en cours, d’organiser des événements, de suivre des commandes, de clavarder entre utilisateurs, etc. Vous pouvez aussi intégrer plusieurs autres applications dans la plateforme. C’est l’outil de gestion de projets que nous utilisons chez ergonofis pour sa clarté et sa polyvalence.
  • Basecamp : Avec plus de 3 millions de comptes créés, Basecamp est l’une des plateformes pour le travail à distance les plus populaires. Avec cette application, vous pouvez dresser des listes de tâches, inclure des fichiers, discuter avec votre groupe, créer des babillards électroniques et des horaires, et plus encore.
  • Asana : Une autre plateforme de gestion de projets, Asana vous permet de gérer les échéances, le volume de travail, les portfolios, les formulaires et les demandes, et dispose d’une nouvelle fonction d’automatisation intégrée.
  • Thoughtflow : Populaire auprès des équipes créatives, cette plateforme crée des cartes visuelles qui incluent l’idéation, la planification et l’harmonisation de l’équipe, des bases de données, des cartes conceptuelles, et plus encore.
Gestion du temps
  • Calendrier Google : Un calendrier simple et facile à utiliser qui se connecte harmonieusement à toutes vos autres fonctionnalités Google.
  • Doodle : La façon la plus simple qui soit de planifier une réunion. Les participants peuvent cliquer sur la ou les plages horaires qui leur conviennent pour que vous puissiez voir d’un simple coup d’œil quand tout le monde est disponible.
  • Toggl : Cette application permet de suivre en temps réel le temps que vous consacrez à telle ou telle tâche ou activité. (Version gratuite et version Premium disponibles)
  • Rescue Time : Semblable à Toggl, Rescue Time permet de suivre en temps réel ce à quoi vous consacrez votre temps et de créer des rapports détaillés, des tendances et des aperçus. Il peut aussi bloquer les sites web distrayants pendant les heures de travail.
  • Everhour : Gratuite jusqu’à 5 utilisateurs, Everhour est une autre application de gestion du temps qui vous aide également à établir un budget et à facturer les clients.


Outils de communication

Communication au quotidien
  • Slack : Conçue pour être le moyen de communication principal des entreprises, Slack est une application de clavardage où vous pouvez échanger de façon individuelle avec des collègues ou participer à des salons de clavardage sur différents sujets. Elle vous montre aussi qui est connecté et disponible pour discuter. C’est la plateforme que nous utilisons chez ergonofis!
  • Chanty : Une autre plateforme de clavardage, Chanty est plus abordable que Slack, et sert également d’application de messagerie pour communiquer au quotidien.
  • Troop Messenger : Une application de messagerie individuelle et de groupe dans laquelle vous pouvez aussi ajouter des vendeurs et des fournisseurs (avec un accès restreint).
Réunions et présentations de groupe
  • Zoom : La popularité de Zoom a monté en flèche depuis le début de la pandémie de COVID-19, maintenant que tout le monde l’utilise, des enseignantes de maternelle aux multinationales. C’est aussi l’application que nous utilisons chez ergonofis. En plus d’être très conviviale, elle peut supporter jusqu’à 1 000 participants. Et elle est abordable.
  • Google Meet : Intégré à la suite Google, le service Google Meet (anciennement Google Hangouts) est simple et accessible.
  • Microsoft Teams : Un autre outil collaboratif de clavardage et de vidéoconférence, celui-ci peut être intégré dans la suite Microsoft.
  • GoToMeeting : Un outil de vidéoconférence parfaitement compatible avec les appareils mobiles. Et les participants n’ont pas à télécharger quoi que ce soit sur leur ordinateur, leur tablette ou leur téléphone.
  • Skype : L’un des pionniers de la vidéoconférence, Skype a perdu des plumes ces dernières années, mais reste une plateforme appréciée qui récolte d’excellentes évaluations.

Outils de partage de fichiers

  • Google Drive : Google Drive, un service très bien noté qui fait partie de la suite Google, est un choix facile pour le partage de fichiers en ligne.
  • DropBox : Stockage de fichiers et téléchargement facile avec un raccourci pratique sur votre bureau.
  • OneDrive : Partage de fichiers intégré à la suite Microsoft.
  • WeTransfer : Envoyez un lien ou un courriel en téléchargeant vos fichiers directement à partir du site web de WeTransfer, très facile à utiliser. Il est également possible de l’intégrer à plusieurs applications.




__



QUATRIÈME PARTIE : CONSEILS POUR LES TRAVAILLEURS À DISTANCE ET LEUR EMPLOYEUR 

La transition vers le travail à distance comporte son lot de défis et nécessite une période d’adaptation, que vous soyez l’employeur ou l’employé. Nous avons compilé quelques conseils pour vous aider à relever les défis du télétravail que vous rencontrez peut-être déjà ou que vous risquez fort bien de rencontrer à l’avenir.

.

Conseils pour les employeurs de travailleurs à distance

Qu’une entreprise soit entièrement à distance ou hybride, les gestionnaires qui travaillent avec une équipe à distance doivent établir des lignes directrices et des attentes claires pour leurs employés. Ils doivent avoir un moyen de mesurer le niveau de productivité et de rendement, sans être présents dans la pièce pour s’assurer que tout le monde fait son travail. La dégradation de la culture d’entreprise est toutefois l’un des risques auxquels sont confrontées les entreprises qui emploient des travailleurs à distance.

Établir des normes et des attentes

Selon Sacha Connor, fondatrice et PDG de Virtual Work Insider, la première chose qu’un gestionnaire doit faire est d’établir des normes et des attentes. Les principales sont les normes de communication et de disponibilité, auxquelles vous ajouterez ensuite celles qui s’appliquent à votre domaine ou à votre entreprise.

Il pourrait s’avérer judicieux de mettre en place des suivis hebdomadaires ou quotidiens structurés avec votre équipe. Vous pouvez aussi demander à chacun d’être disponible pour le clavardage de 10 h à midi chaque jour (n’oubliez pas de tenir compte des fuseaux horaires!) ou encore déterminer que les réunions ne devraient se tenir que les mardis et les jeudis. Et donnez-leur les outils nécessaires pour le faire.

Lorsque vous aurez établi les règles de base, demandez à votre équipe quelles règles elle propose d’ajouter pour aider tout le monde à travailler à distance de façon aussi efficace et agréable possible.

Combattre la méfiance et repenser les contrôles du temps de travail

L’un des préjugés auxquels sont confrontés les télétravailleurs est l’idée selon laquelle ils ne travaillent pas réellement lorsqu’ils travaillent à partir de la maison. Comme les gestionnaires ne sont pas physiquement présents pour s’assurer que leurs employés sont productifs, ils doivent leur faire savoir qu’ils ne doutent pas de leur capacité à être productifs sans supervision en personne, tout en évitant la micro gestion. Sacha Connor donne le conseil suivant : « En leur montrant leur vulnérabilité, les autres se sentiront à l’aise de montrer leur propre vulnérabilité, de dire ce qui se passe avec eux et de demander ce dont ils ont besoin. »

Une partie de cette méfiance est nourrie par le fait qu’avec le télétravail, vous perdez les repères de temps que vous auriez habituellement dans un bureau au quotidien : un employé qui arrive tôt, une autre qui reste très concentrée plusieurs heures d’affilée, etc. Ces repères, essentiels pour montrer comment et combien une personne travaille, disparaissent lorsqu’elle travaille à l’extérieur du bureau. Cet article du MIT Sloan School of Management explique en quoi ils sont importants et comment les appliquer aux travailleurs à distance. Parmi les autres propositions liées aux normes de communication, les auteurs suggèrent de porter attention au rendement plutôt qu’au temps : « Jugez ce que font les gens, et non la rapidité avec laquelle ils réagissent [...] Concentrez-vous sur ce qu’ils produisent. »

Encourager la culture d’entreprise

Comme il a été mentionné précédemment, il peut être difficile de maintenir une belle culture d’entreprise lorsque la majorité ou la totalité de vos employés travaillent à distance. Celle-ci est toutefois essentielle pour l’image de votre entreprise, son identité et le taux de rétention du personnel. Vous devez donc créer un plan pour développer la culture d’entreprise au bureau comme à l’extérieur. Laissez du temps lors de vos vidéoconférences pour permettre à vos employés de bavarder entre eux ou divisez les équipes en petits groupes au milieu d’une réunion pour prendre une pause et discuter librement. Des applications comme Donut peuvent aider en jumelant les gens ensemble le temps de siroter un café à distance. Organisez des cinq à sept et, pourquoi pas, envoyez des ailes de poulet à vos employés! Ici, nous aimons Scattergories, un jeu facile à jouer à distance. Encouragez la créativité et l’humour. Envoyez des GIF, des emojis et des mèmes (appropriés au travail!). Et si c’est possible, réunissez physiquement vos employés de temps en temps pour participer à une activité de consolidation d’équipe.

.

Conseils pour les travailleurs à distance

Le travail à distance offre une grande flexibilité et de nombreux avantages, mais il comporte aussi des défis. Il peut être difficile de rester motivé, mais aussi de décrocher du travail à la fin de la journée. Vous pouvez vous sentir seul et devoir déployer plus d’efforts pour communiquer avec vos collègues et ne pas vous faire oublier. Voyons donc comment vous pouvez surmonter ces défis.

Rester motivé et productif

Lorsque vous travaillez dans un bureau, vous n’avez d’autre choix que de vous rendre au travail le lundi matin et, pendant que vous y êtes, pourquoi ne pas travailler un peu! Mais lorsque vous travaillez à distance, la motivation nécessaire pour commencer votre journée de travail peut parfois être difficile à trouver, ce qui nuit à votre productivité. S’il est important de déterminer ce que la productivité signifie pour vous, vous devez également savoir ce que votre employeur attend de vous en termes de rendement, de disponibilité et d’indicateurs de productivité lorsque vous travaillez à distance.

Par la suite, attaquez votre journée comme si vous vous prépariez à aller au bureau. Ne tombez pas dans le piège du bon vieux pantalon de jogging et enfilez plutôt des vêtements de travail confortables (cliquez ici pour vous inspirer!). Si vous travaillez de la maison, aménagez-y un espace de travail où vous pourrez vous concentrer sans être dérangé.

Organisez votre semaine : réservez du temps pour le travail ciblé, les réunions, les suivis avec vos collègues et pour socialiser. Prenez des pauses (nous sommes de grands adeptes de la technique Pomodoro), mais résistez à la tentation d’utiliser ces pauses pour rattraper votre retard dans vos tâches ménagères, et établissez des règles concernant les personnes autorisées à vous déranger et à quel moment.

Fixez-vous des objectifs à court et à long terme, et dressez des listes de tâches. Faites de votre travail votre responsabilité et valorisez ce que vous avez accompli. Si vous avez besoin de motivation supplémentaire, jumelez-vous à un collègue ou à un ami qui sont dans la même situation que vous et vérifiez qu’il fait bien ce qu’il est censé faire, et vice versa.

Mais surtout, soyez indulgent envers vous-même, trouvez ce qui fonctionne pour vous et assurez-vous que vous avez une relation saine avec la productivité. Si vous voulez en savoir plus sur la façon d’améliorer votre productivité, nous vous invitons à lire l’un de ces livres.

Surcommunication et préparation

Lorsque vous travaillez à distance, de l’information importante peut facilement se perdre. Vous ne pouvez plus vous lever pour poser une question à votre collègue et obtenir une réponse directe. Vous devez donc vous assurer de bien transmettre vos messages, mais aussi de ne pas passer à côté d’information qui vous est destinée. La surcommunication est le mot d’ordre lorsqu’il s’agit de travail à distance.

Tout d’abord, vérifiez auprès de votre employeur quels sont les outils de communication et les directives en place pour faciliter la communication. Vous devez savoir quel canal utiliser à quel moment : quand utiliser les courriels, les applications de clavardage, les outils de gestion de projets ou de gestion du temps, et quand décrocher le téléphone pour un appel de vive voix. Et rédigez des messages clairs. N’oubliez pas que le langage corporel et le sarcasme se perdent à travers les canaux de communication à distance. Veillez donc à bien relire vos messages pour vous assurer d’utiliser le bon ton.

Ensuite, prenez le temps de vous préparer avant de participer à des réunions en ligne. Les réunions par vidéoconférence pouvant être longues et épuisantes, il est judicieux de définir un objectif clair pour chacune. Faire entendre votre voix peut aussi être difficile, surtout pour les femmes. Communiquez clairement votre plan et faites passer vos messages et vos questions de façon efficace. Gardez également à l’esprit qu’il s’agit peut-être de l’une des seules occasions pour vos collègues de vous voir pendant la semaine. Pensez donc à ce que vous voulez que votre apparence et votre langage corporel reflètent.

Rester visibles

Comme les travailleurs à distance ne sont pas toujours présents – voire jamais présents – au bureau, ils peuvent facilement être oubliés et, par conséquent, être exclus des décisions et des projets. Vous devez absolument vous faire un plan pour rester visible au sein de l’organisation pour laquelle vous travaillez. Sacha Connor, fondatrice et PDG de Virtual Work Insider, appelle cela un plan d’influence virtuel : « définir votre sphère d’influence, prioriser les principaux intervenants, comprendre leurs préférences de communication et établir les stratégies que vous utiliserez pour les joindre. »

Assurez-vous de participer aux exercices de consolidation d’équipe comme les cinq à sept. Lorsque des moments sont prévus pendant les réunions par vidéoconférence pour faire connaissance avec d’autres collègues, profitez-en. Partagez vos réflexions, vos réussites et vos échecs avec votre équipe. Présentez vos idées et participez à des programmes ou joignez-vous à des équipes à l’échelle de l’entreprise. Mettez à profit les outils fournis par votre employeur. Et si c’est possible, passez au bureau de temps en temps!

Combattre la solitude

Même le plus introverti des introvertis peut parfois se sentir seul lorsqu’il travaille à distance. C’est d’ailleurs l’un des plus grands défis auxquels les travailleurs à distance doivent faire face. Bien entendu, le fait de rester en contact avec vos collègues et de participer aux activités virtuelles de consolidation d’équipe peut aider, tout en vous permettant de rester visible au travail. Vous pouvez aussi utiliser la flexibilité que permet le télétravail à votre avantage : planifiez des dîners avec un ami ou un membre de votre famille, ou inscrivez-vous à un cours de groupe offert par votre gym en matinée. Allez travailler dans différents lieux, comme un café achalandé ou une bibliothèque, lorsqu’ils auront pu rouvrir, ou prenez un abonnement dans un espace de travail partagé. Joignez-vous à un club de lecture ou à une équipe de sport amateur. Les travailleurs de bureau comblent une grande partie de leurs besoins de socialisation au travail, sans même s’en rendre compte. Assurez-vous donc de compenser ces interactions. Buffer a créé un excellent guide sur la façon de vaincre la solitude liée au travail à distance qui se base sur la connaissance de soi et de ce qui fonctionne pour vous.

Fixer des limites

Il a été démontré que les travailleurs à distance s’accordent des pauses plus courtes, prennent moins de vacances et de jours de congé de maladie, et qu’ils trouvent plus difficile d’avoir un équilibre sain entre leur vie professionnelle et leur vie privée que les travailleurs au bureau. Il est donc essentiel de fixer des limites pour rester sain d’esprit et éviter l’épuisement professionnel.

Posez-vous la question suivante : Comment puis-je vraiment me déconnecter du travail à la fin de la journée? Peut-être s’agit-il simplement d’éteindre votre ordinateur ou de refermer la porte de votre bureau, ou encore de faire une activité spécifique, par exemple une séance de méditation, un entraînement ou une marche dans le quartier. Des applications comme Daywise peuvent vous aider à couper les notifications après le boulot. Quant à lui, l’auteur Cal Newport prononce une « phrase magique » à la fin de ses journées de travail : « Verrouillage de l’emploi du temps, terminé. » Après avoir prononcé ces quelques mots, il laisse aller tous les soucis liés au travail. Vous devez savoir comment vous déconnecter à la fin de la journée, et instaurer un rituel après le travail, peu importe ce que c’est, peut vous aider à le faire.

Prendre soin de votre santé

Enfin, prenez soin de vous! Assurez-vous de travailler dans l’espace de travail le plus sécuritaire possible, un espace qui vous rappelle d’intégrer le mouvement dans votre journée. Jetez un coup d’œil à ces conseils pour rester en bonne santé au travail, adoptez une bonne hygiène de sommeil et profitez du temps gagné en n’ayant pas à vous déplacer au bureau pour faire un bon entraînement ou passer du temps de qualité en famille.


Nous voulons savoir : Comment abordez-vous le travail à distance? Selon vous, quels changements devraient être apportés au travail à distance? Qu’est-ce qui vous aide à surmonter les défis liés au télétravail? 



0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.

AJOUTER AU PANIER
x