Interest-free financing available: Simply select “Pay with Splitit” at checkout >

0

Votre panier est vide

Image de la   NASA

Les prévisions sur les changements climatiques s’assombrissent un peu plus chaque jour. Que ce soit notre sol, nos océans ou l’air que nous respirons qui soient affectés, nous ne pouvons continuer à cautionner des pratiques non durables tout en ayant la conscience tranquille. 

Il importe de faire plus que de rester assis les bras croisés et de laisser notre « militantisme passif » dans les médias sociaux nous donner de faux espoirs. Notre belle petite planète bleue a désespérément besoin d’amour vert!

La bonne nouvelle est qu’il existe une foule de mesures protectionnistes et d’initiatives vertes à petite et à grande échelle qui méritent d’être soutenues. 

Si vous souhaitez faire vos premiers pas pour devenir un écoguerrier, commencez par revoir vos habitudes de consommation, de transport et de conservation. Voici 7 choses concrètes que vous pouvez faire personnellement pour contribuer à la protection de la planète.

Kermit avait raison : ce n’est pas facile d’être vert. Mais quand chacun d’entre nous travaille individuellement à réduire son empreinte carbone, l’effet collectif en vaut la peine!

 

1) Repensez votre alimentation

Tips 1 - Rethink your diet

Image de  Hermes Rivera sur Unsplash

À l’époque où nous étions des chasseurs-cueilleurs, il n’était pas inhabituel pour nos ancêtres de passer quelques jours sans consommer de viande. Pourtant, aujourd’hui, nous nous attendons à ce que la plupart de nos repas contiennent au moins une protéine animale.

Malheureusement, ce luxe contemporain joue un GRAND rôle sur le réchauffement climatique. La quantité de méthane produite par les exploitations bovines représente 18 % des émissions de gaz à effet de serre. De plus, qu’il s’agisse de vaches, de poulets ou de cochons, l’élevage d’animaux pour leur viande exige beaucoup plus de nos précieuses ressources que la culture de végétaux. 

Si vous voulez aider à préserver l’eau, le sol, l’énergie et la qualité de l’air, commencez à consommer des aliments qui se situent plus bas dans la chaîne alimentaire. Vous n’êtes pas obligé de renoncer à votre bifteck! Il suffit simplement de faire un effort pour intégrer plus de repas végétariens à votre menu. Des partants pour le #LundiSansViande

Besoin d’inspiration pour vos soupers de semaine? Essayez l’une des cinq meilleures recettes végétariennes de Jamie Oliver choisies par ses employés

 

2) Achetez local, achetez bio

Lorsque vous entendez « local » et « bio » dans la même phrase, vous pensez généralement tout de suite à la nourriture. Mais oubliez votre estomac pour un moment : vos vêtements, vos meubles et même vos articles de toilette viennent de quelque part. Il est temps de vous interroger sur l'origine de vos biens.  

Plus la distance parcourue par chaque article est grande, plus l’énergie dépensée pour son transport et son entreposage est considérable. La pollution est aussi un sujet de préoccupation. Outre les importantes flottes de camions de transport qui remplissent le ciel d’émissions de CO2, des produits chimiques nocifs responsables de la dévastation des écosystèmes environnants ont fort probablement fait partie du processus de fabrication. 

Lisez donc bien les étiquettes et posez des questions la prochaine fois que vous magasinerez. Cette chemise est-elle faite en bambou biologique? Le bois de ce meuble provient-il d’une forêt jugée durable? Ces fraises ont-elles voyagé plus que moi? 

À Montréal, nous avons l’embarras du choix pour acheter local. Que ce soit dans les nombreuses friperies ou les marchés artisanaux éphémères, il est facile d’encourager l’économie locale. Vous retrouverez des fabricants et des artisans vendant toutes sortes de choses, en ligne ou ailleurs. Jetez un œil aux boutiques virtuelles de Signé Localet de Made In Montreal.

Si vous préférez faire vos achats dans des boutiques plus traditionnelles, gardez l’œil ouvert pour la boutique mobile Neoshop qui vous attend actuellement dans le Quartier de l’innovation. Vous y trouverez des articles fabriqués par de jeunes entreprises locales. 


'' Chez ergonofis, nous sommes fiers d’offrir des produits faits au Canada à partir de bois provenant de sources locales. Pour en savoir plus sur notre initiative locale, consultez notre histoire. ''

3) Modifiez vos plans de voyage

Ville de Québec, Canada - Mont-Tremblant, Canada


En parlant de voyage, parlons des nombreux inconvénients liés aux grands voyageurs. Saviez-vous que prendre UN vol transatlantique de moins par année réduirait les émissions de CO2 de 1,6 tonne? Le transport aérien produit trois fois plus de dioxyde de carbone par passager que le transport ferroviaire ou le transport en commun! Oubliez les Fidji et faites du camping à la maison!

La Fondation David Suzuki précise que les émissions de gaz à effet de serre de tout un trimestre au Canada sont directement liées au transport. C’est dire à quel point nous devons repenser nos déplacements.

Pouvez-vous prendre le bus, pédaler ou covoiturer pour vous rendre à destination? Si ce n’est pas possible, partez la conscience tranquille au volant d’une voiture compacte économe en carburant. Si vous pouvez mettre la main sur un véhicule hybride ou électrique, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles en sachant que vous protégez des combustibles fossiles à la fois la planète et votre portefeuille. 

Le réseau de transport en commun de Montréal facilite considérablement la vie sans voiture, et les services tels que Car-to-Go (voitures compactes) et Communauto (voitures hybrides) permettent de combler les lacunes de la STM.

Économisez de l’argent tout en sauvant la planète! Le covoiturage, les trains VIA Rail et les autobus sont autant d’options abordables lorsqu’on compare avec la plupart des billets d’avion. Lors de vos prochaines vacances, regardez un peu plus près de la maison et jetez un œil à nos trois destinations préférées dans la province : Québec, Mont-Tremblant et Gatineau

 

4) N’oubliez pas: réduisez, réutilisez et recyclez

Nous sommes si nombreux à nous concentrer sur le recyclage, que nous en oublions les autres R. Le premier – réduire – est sans doute le plus essentiel. Lorsque nous achetons des objets dont nous n’avons pas besoin, nous finissons par encombrer nos vies et la planète lorsque ces mêmes objets aboutissent dans un site d’enfouissement. 

Pratiquer le minimalisme est un choix bien personnel, mais il est possible d’aider les autres à réduire leur propre empreinte carbone. Offrez des cadeaux utiles! Vous pouvez adopter le deuxième R – réutiliser – en fouinant d’abord dans les magasins d’occasion ou, encore mieux, en encourageant les artisans locaux qui utilisent des matériaux recyclés.

Lorsque vous ne pouvez réparer quelque chose ou lui donner une deuxième vie, pensez à en faire don. Certains projets communautaires vous débarrasseront de vos vieux pots de peinture, tandis que des entreprises prendront même vos objets brisés pour les pièces. Lorsque vous arriverez au dernier R – recycler –, assurez-vous d’être responsable avec les articles comme les piles, les appareils électroniques et l’huile à moteur.

Si vous êtes à Montréal et souhaitez faire don de matériaux de rénovation, regardez du côté de l’organisme ReStore qui fait partie de la branche québécoise d’Habitat pour l’humanité.

Les Centres de don Renaissance prendront vos vieux appareils et les recycleront de façon sécuritaire et écologique. Ils acceptent aussi une grande variété de dons qui vont au-delà des habituels vêtements et chaussures.

Si vous avez à donner des objets brisés, essayez la Collecte Verte. Leur initiative écologique vise à détourner vos vieilleries des sites d’enfouissement.

 

5) Pensez renouvelable + réutilisable 

Solar Pannels

Image de  American Public Power Association sur Unsplash


La conception de produits englobe bien plus que la personnalisation de couleurs et les jolis emballages. Découvrez quelles entreprises font un effort pour tenir compte des préoccupations environnementales dans l’élaboration de leurs produits, que ce soit par le biais d'un emballage minimal ou de caractéristiques réutilisables. 

Les piles et les stylos rechargeables, les couches réutilisables et les produits d’hygiène féminine… L’offre est très variée sur le marché et de superbes projets financés grâce à Kickstarter voient sans cesse le jour. Soutenez les entrepreneurs qui apportent leur contribution pour protéger la planète! 

Si vous étiez impressionné par les calculatrices à énergie solaire des cours de maths de l’époque, gardez l’œil ouvert! Tandis que l’énergie solaire devient de plus en plus abordable, vous remarquerez davantage d’appareils électroniques se tournant vers cette énergie. 

Et pourquoi s’arrêter là? Faire des panneaux solaires et des parcs éoliens votre source d’énergie principale est maintenant plus facile que jamais. Si vous ouvrez la porte aux énergies réutilisables dans votre maison, tous vos appareils électriques pourront être alimentés sans culpabilité. 

Voyez quelques-uns des crédits d'impôt, incitatifs financiers et rabais  offerts aux citoyens québécois qui font la transition vers l’énergie solaire.

 

6) Gaspillez moins d'énergie

Tout le monde croit avoir LE truc pour réaliser des économies d’énergie à la maison. Certains sont très simples, par exemple s’assurer que tous vos électroménagers sont certifiés écoénergétiques. D’autres sont un peu plus excentriques, comme de bricoler soi-même un radiateur avec une bougie et des pots de fleurs en terre cuite.


Baissez vos thermostats
 

Économiser l’énergie signifie de s’assurer dans un premier temps d’en utiliser moins, et dans un deuxième temps d’en tirer le meilleur parti lorsque vous l’utilisez. Vous pouvez baisser les thermostats, mais veillez aussi à ce que votre maison soit bien isolée. Mettez des tapis, accrochez des rideaux épais plutôt que des stores et, lorsque c’est possible, calfeutrez les courants d’air.

Voici cinq autres astuces pour préserver la chaleur dans votre maison pendant nos froids hivers canadiens.


Évitez la sécheuse
 

Tout comme un robinet qui fuit gaspille des gallons d'eau, vous seriez surpris de la quantité d’électricité qu’engloutissent certains électroménagers. Par exemple, les sécheuses sont si énergivores qu’elles devraient être évitées, dans la mesure du possible (vos vêtements resteront d’ailleurs beaux plus longtemps!). Quant aux appareils électroniques dotés d’un mode « veille », ils devraient être débranchés lorsque vous ne les utilisez pas. 

 

7) Diminuez votre consommation d'eau

L’eau douce est une ressource limitée que nous sommes beaucoup à tenir pour acquise, surtout au Canada où nous en avons considérablement plus qu’ailleurs. Nous finissons par gaspiller nos précieuses réserves presque sans nous en rendre compte. Combien ont omis de refuser, au restaurant, un verre d’eau qu’il n’avait pas vraiment l’intention de boire? 

Modifier nos habitudes de consommation d’eau représente souvent un des ajustements les plus ardus. Certains de ces ajustements peuvent sembler extrêmes (par exemple, ne tirer la chasse d’eau que lorsque la nature appelle en composant le 2). Pourtant, il n’est pas impossible d’apporter au quotidien de petits changements qui contribueront à économiser de grandes quantités d’eau. 

On dit qu’il ne faut que 21 jours pour prendre une habitude. Pour la nouvelle année, prenez la résolution d’adopter UN nouveau comportement permettant d’économiser l’eau chaque mois jusqu’à ce qu’ils deviennent tous un réflexe. Même si vous finissez par n’en retenir qu’un seul, le nombre de gallons préservés vous surprendra.

Pour commencer, essayez de prendre des douches plus rapides, de mettre la laveuse et le lave-vaisselle en marche seulement lorsqu’ils sont pleins, et de fermer le robinet lorsque vous vous brossez les dents ou vous lavez les mains. Par la suite, faites preuve de créativité et voyez quelles habitudes vous pouvez ajouter à votre nouveau mode de vie plus vert.


Si vous êtes à court d’inspiration, consultez cette liste pratique de 20 trucs pour diminuer votre consommation d'eau

Save water

Infographique de  Schreiber 

Ne vous arrêtez pas là!

Ces sept conseils sont un excellent début, mais on peut toujours en faire plus pour que nos habitudes écolos ne soient pas qu’un coup d’épée dans l’eau. Souvenez-vous d’abord de rester informé sur les nouvelles recherches en matière de changements climatiques et n’hésitez pas à faire connaître les conclusions les plus importantes. 

Comme une action vaut mille mots, plutôt que d’essayer de convaincre vos collègues de contribuer à protéger la planète, inspirez-les. Concoctez une succulente recette végé lors du prochain repas partage. Aménagez un jardin communautaire où tout le monde est bienvenu pour faire pousser ses propres fruits et légumes frais et locaux. Organisez des événements pour souligner le Jour de la Terre et la Journée du Non-Achat avec vos collègues de bureau. 

 

'' Chez ergonofis, nous nous efforçons d’être un modèle de respect de l’environnement en plantant trois arbres pour chaque bureau vendu. Devenez un influenceur dans votre communauté, non seulement en donnant l’exemple par vos pratiques plus vertes, mais aussi en aidant les autres à emboîter le pas. ''


Faites partie de la liste